Activités, Animaux et insectes, Camping, Explorons le Québec, Outaouais, Plein air
Laisser un commentaire

Huttopia et marais au Parc national de Plaisance

Faire du camping avec un bébé: voilà le défi que nous nous sommes donné au courant des prochains mois. Même si notre puce de 6 mois prend un malin plaisir à écourter nos nuits, ces temps-ci, notre garçon de 4 ans, lui, s’est découvert une nouvelle passion pour les insectes… et il est hors de question que l’on reste en ville tout l’été! Nous avons donc prévu faire du camping de luxe dans des chalets ou des prêt-à-camper, mais aussi, bien sûr, dans notre bonne vieille tente traditionnelle. Pour bien débuter la saison estivale, par une magnifique journée de juin, nous avons pris la route en direction du Parc national de Plaisance.

Situé en Outaouais, à environ une heure trente de Montréal et à 15 minutes de Montebello, le Parc national de Plaisance surprend par la beauté de ses marais et par sa faune nombreuse et diversifiée. Dès notre arrivée, en quelques heures à peine, nous avions déjà aperçu un raton laveur, des rats musqués, un castor, une grosse tortue et plusieurs petits tamias rayés.

Nous n’étions malheureusement pas sur place au bon moment, mais le parc organise de belles activités de découvertes pour les enfants (et pour les adultes) qui portent notamment sur les tortues et les castors qui vivent sur les lieux. Mon garçon, pour sa part, a eu un plaisir fou à observer toutes les bestioles qu’il pouvait trouver autour de notre campement!

Que vous soyez à Plaisance pour du camping en famille ou tout simplement de passage, il faut absolument que vous preniez le temps de faire le magnifique sentier la Zizanie-des-Marais: une paisible ballade de 1 km sur des trottoirs flottants, accompagnée de chants de grenouilles.

Ce sentier est d’ailleurs assez bien nivelé si, comme nous, vous vous promenez avec une poussette. Ma fille, qui avait choisi ces quelques jours de congé pour percer ses premières dents, en a profité pour faire une longue sieste de fin d’après-midi: ce fut un beau moment de calme et de détente pour toute la famille à écouter le vent et les bruits de la nature.

Un séjour en tente Huttopia

Pour ce premier véritable séjour de camping de l’année, on nous a offert d’expérimenter un prêt-à-camper: une tente Huttopia. Notre secteur, nommé La Rive, était situé juste en bordure de la Baie de la Pentecôte, à deux pas d’un petit bout de plage non surveillé et d’une jolie aire de pique-nique.

Les parcs nationaux de la Sépaq qui, depuis l’an dernier, offrent l’entrée gratuite aux enfants de 17 ans et moins, ont encore davantage bonifié leurs services envers les familles cette année, en proposant gratuitement le prêt d’équipements comme des porte-bébés, des chariots de vélo, de la vaisselle incassable, des parcs portatifs pour les bébés, etc. Nous en avons profité pour utiliser une chaise haute toute neuve. N’hésitez surtout pas à en faire la demande!

C’était notre premier séjour dans une tente Huttopia. Si, comme nous, vous n’en avez jamais fait l’expérience auparavant, il s’agit d’une tente tout équipée, solidifiée avec du bois. La porte solide et aimantée est doublée d’une barrière pour bloquer les ratons laveurs perspicaces et devancée d’un petit porche couvert, où se trouve le réchaud pour cuisiner. Les tentes Huttopia comme celle que nous avions proposent, à l’arrière, un grand espace pour les lits, composé de quatre matelas simples jumelables. À l’avant, vous trouverez une table à manger et des chaises pour quatre personnes, ainsi qu’un comptoir avec vaisselle, batterie de cuisine et petit réfrigérateur. Il y a aussi un chauffage d’appoint qui s’avère bien utile si, comme nous, vous campez avec un bébé ou de jeunes enfants. La seule chose qui manque sur place est l’eau courante et les toilettes, que l’on doit rejoindre dans un bloc sanitaire à proximité. Que nous reste-t-il à apporter? Notre literie, nos vêtements et notre nourriture.

La nuit venue, les tentes Huttopia nous donnent la même impression que les tentes habituelles: celle de dormir en plein coeur de la nature. La fraîcheur y entre rapidement en soirée, tout comme la chaleur, d’ailleurs, en plein milieu d’une journée ensoleillée, où il fait alors beaucoup trop chaud pour rester à l’intérieur. Une interdiction de faire des feux à ciel ouvert nous a malheureusement empêchés de faire des feux de camp, lors de notre séjour, mais notre emplacement nous offrait tout de même un magnifique spectacle de lucioles et d’éblouissants couchers de soleil!

Même si nous n’avons pas eu le temps d’en faire cette fois-ci (ce n’est que partie remise!), nous avons vite constaté à  quel point le Parc national de Plaisance est un endroit magnifique pour faire du vélo (leur location est d’ailleurs gratuite pour les enfants de 17 ans et moins). Concrètement, il offre plus de 40 km de sentiers. La petite piscine du camping n’était pas encore ouverte lors de notre passage, mais fiston est allé jouer au parc et a particulièrement apprécié sa sortie en canot avec papa… et les insectes patineurs qui « glissaient sur l’eau »!

À notre grande surprise, les moustiques ont été assez cléments avec nous et nos enfants cette fois-ci: nous n’avons presque pas eu de piqûres et j’ai pu allaiter ma fille en plein air à plusieurs reprises, en la recouvrant simplement d’un tissu pare-soleil que j’avais aspergé d’anti-moustiques pour enfants. Nous reviendrons assurément à Plaisance pour faire du vélo et profiter des nombreuses activités d’interprétations!

À NOTER:

étiquette_plaisance

Heures d’ouverture: toutes les informations sur les horaires du parc selon les périodes et saisons se trouvent sur le site Internet du Parc national de Plaisance.

Prix: pour entrer dans les parcs de la Sépaq, il faut payer 8,50$ par jour, par adulte. Depuis l’an dernier, cette autorisation d’accès est gratuite pour les enfants de 17 ans et moins. Si vous prévoyez passer plus de neuf jours durant l’année dans les parc de la Sépaq, il est alors avantageux de se procurer une passe annuelle. Au parc de Plaisance, une tente Huttopia comme celle dans laquelle nous sommes restés vous coûtera 120$ par nuit, en haute saison. Pour tous les autres tarifs concernant le camping habituel (plus économique, bien sûr) et la location d’équipement, consultez le site du Parc national de Plaisance. Petit bémol: comme dans plusieurs autres parcs au Québec, n’oubliez pas votre change, car les blocs sanitaires sont équipés de douches à 25 sous…

***Merci à la Sépaq dont nous étions les invités lors de ce séjour au Parc national de Plaisance. Les opinions énoncées ici sont, comme d’habitude, entièrement les nôtres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s