Discutons, Gaspésie, Nouveau-Brunswick
1 commentaire

Dix astuces pour un long voyage en voiture avec de jeunes enfants

Les vacances estivales arrivent à grands pas et, pour nous, cela signifie que ce sera bientôt le temps de reprendre la route! Cette année, nous ferons un quatrième road trip avec fiston (2 ans), pour nous rendre en Gaspésie, mais aussi pour aller longer toute la Route du littoral acadien, au Nouveau-Brunswick. Même si nos quelques longs voyages en auto ne font pas encore de nous des experts en la matière, avant de nous remettre au difficile casse-tête de l’emboîtement des bagages dans la voiture, j’ai pensé vous faire une petite liste des trucs et astuces qui facilitent nos road trips en famille.

1. Habituez vos enfants à voyager en voiture le plus tôt possible.

On ne le répètera jamais assez souvent: nous croyons qu’il n’y a pas d’âge pour commencer à voyager. Fiston avait seulement quatre mois la première fois que nous l’avons emmené dans un long voyage en voiture (plus de 2300 km, un premier aller-retour de Montréal jusqu’à Tracadie, au Nouveau-Bruswick) et, jusqu’à maintenant, il semble toujours adorer cela.

2. Limiter le nombre d’heures de route à quatre ou cinq heures par jour.

Lorsque nous devons parcourir une très longue distance pour nous rendre à destination, nous évitons de planifier un trajet de plus de quatre ou cinq heures de route par jour (ce qui correspond environ à un maximum de 425 km par jour). Avec un enfant, quatre ou cinq heures de route peut facilement se transformer en une escapade de sept ou huit heures, si l’on compte les arrêts pour changer les couches, allaiter, manger ou tout simplement se dégourdir, alors mieux vaut ne pas trop surcharger l’horaire.

3. Encourager et favoriser le sommeil de votre enfant.

Si vous cherchez un peu sur Internet, vous trouverez tout plein d’idées de jeux plus originaux les uns que les autres pour amuser vos enfants lors de voyages en voiture. Lorsqu’il est question de bébés et d’enfants en bas âge, cependant, nous croyons que ces activités ne devraient être utilisées qu’en dernier recours et qu’il n’est peut-être pas toujours nécessaire de tenter à tout prix de les distraire. Notre premier réflexe a toujours été de laisser fiston tranquille, particulièrement lors des départs, en s’assurant qu’il a avec lui sa doudou et un pare-soleil créant un climat favorable au repos.

4. Ne pas être pressé!

C’est la règle d’or avec les enfants: évitez le plus possible d’être pressé d’arriver quelque part. Le long trajet en voiture doit devenir une partie intégrale du voyage, et si on croise un endroit intéressant par hasard sur la route, il faut prendre le temps d’aller le voir!

5. Faire des arrêts aux deux ou trois heures, environ.

Un bébé ne doit généralement pas rester plus de deux heures dans un siège d’auto. Cette règle s’applique assez bien en bas âge puisque l’allaitement ou les changements de couche nous obligent de toute façon à faire des arrêts en chemin. D’expérience, par contre, il nous est souvent arrivé d’étirer cela jusqu’à trois heures consécutives, parce que fiston dormait et nous ne voulions surtout pas le réveiller! Parce que nous trouvons important que notre garçon ne reste pas de trop longues périodes dans son siège d’auto (et parce que ce n’est pas trop pratique pour les adultes non plus) nous évitons de faire de longs trajets de voiture durant la nuit.

6. Préparer et prévoir des collations.

Les collations sont essentielles lors de longs voyages avec de jeunes enfants: elles permettent de les faire patienter, mais peuvent aussi devenir de petites gâteries qui rendent la route plus agréable. Lorsque j’ai le temps, en plus des traditionnels noix, fruits frais ou séchés et sachets de compote, j’aime bien cuisiner d’avance et amener des biscuits, des boules d’énergie, des barres tendres, des muffins ou quelque chose de simple comme un gâteau aux bananes, lorsque l’on prend la route. En cas de dégâts, avoir à portée de la main des lingettes et des vêtements de rechange s’avère également toujours bien utile.

Quelques surprises pour occuper notre petit homme lors de notre prochain long voyage en auto: des livrets d’autocollants réutilisables.

7. Préparer et prévoir des jeux, des jouets et/ou quelque chose de nouveau.

Comme mentionné plus haut, je préfère personnellement encourager mon enfant à se reposer lors d’un long trajet, plutôt que de le stimuler sans arrêt. Cependant, pour un enfant qui dort moins et pour de plus longues distances, il n’est évidemment pas mauvais d’avoir quelques ressources en main pour aider les plus jeunes à patienter jusqu’à destination.

Pour bébé:

  • On amène avec nous ses petits jouets habituels, des marionnettes à doigts ou quelques uns de ses toutous. On peut aussi le divertir avec de la musique. Lorsqu’il n’avait pas encore un an et qu’il commençait à s’impatienter, il m’arrivait aussi de m’asseoir à l’arrière avec mon garçon pour chanter ou le faire rire.

Pour un enfant un peu plus vieux, on aime bien:

  • Les livrets d’autocollants réutilisables. Nos trouvailles cet été: ceux de Melissa and Doug (4,99$) et ceux de la série Toupie et Binou (4,95$).
  • Les livres à colorier. N’oubliez pas qu’il existe des tonnes de pages à colorier à imprimer gratuitement sur Internet, notamment sur les sites des émissions de télévision favorites de votre (vos) enfant(s).
  • Les «cherche et trouve» sous forme de livres ou dans la formule «bingo pour voiture», où l’on doit identifier différentes choses que l’on est susceptibles de croiser sur la route. Par exemple, la compagnie française Janod propose un «Bingo Tourismo» (autour de 20$) sur des fiches plastifiées réutilisables; sachez par contre qu’il existe de nombreuses versions similaires gratuites de ce jeu, à imprimer, sur Internet, comme ici ou ici.
  • Les fiches plastifiées réutilisables. Pratiques et accompagnées de marqueurs lavables (pour les enfants de 4 ans et plus), les Éditions Usborne, par exemple, proposent des paquets de fiches plastifiées avec tout plein de jeux à compléter sur le thème du voyage (nous en avons notamment vu chez Omer DeSerres).
  • Les livres, jeux et tablettes magnétiques, comme celles proposées par Janod ou bien chez Melissa and Doug.
  • Enfin, si vous êtes des parents indignes comme nous (!), les DVD portatifs ou téléphones cellulaires peuvent évidemment être très utiles lors de longs voyages en voiture, que ce soit pour écouter des films, des séries télévisées ou de la musique (nous essayons tout de même d’en limiter l’usage pour le moment).

D’autres petites nouveautés pour fiston, mettant en scène les personnages de l’une de ses émissions favorites: un livre d’autocollants et un livre magnétique.

8. Planifier un arrêt-repas ou pique-nique pour diviser les longs trajets.

Lors d’un long road trip estival, un arrêt-repas dans un restaurant ou dans une aire de pique-nique fait du bien à tout le monde, pour se changer les idées et pour se dégourdir. Et s’il n’y a pas de parc pour enfants à l’horizon, on en profite pour faire des bulles!

9. Rester plusieurs soirs aux mêmes endroits pour aider l’enfant à conserver sa routine.

Lorsque nous avons de très longues distances à parcourir en voiture, nous planifions à tout de moins de rester plusieurs soirs dans une même ville durant le voyage. Si ce n’est pas toujours possible, il reste que les périodes où nous dormons plus de deux soirs au même endroit aident à rétablir la routine du coucher et notre garçon ne s’en porte que mieux les jours qui suivent.

10. Impliquer l’enfant dans la planification du voyage.

Faire des recherches sur une destination et planifier un voyage est une véritable passion pour moi, alors il est certain que j’espère éventuellement pouvoir la partager avec mon garçon. Même s’il est encore trop petit pour s’amuser à remplir un journal de voyage, cela ne m’a pas empêché, par exemple, de lui faire connaître quelques aspects de la ville de Toronto, avant d’y aller. J’aime bien, à cet égard, les livres de Puck chez Duo Press, où bébé peut apprendre à compter jusqu’à dix à l’aide d’images phares tirées de plusieurs grandes villes américaines. Cet été, je prévois déjà amener avec nous un petit carnet pour noter ce qu’il a préféré et nous aider à faire un album-souvenir de photos à son retour.

Et vous, quelles sont vos collations favorites à amener lors de longs voyages en voiture? Est-ce que des jeux et/ou activités occupent en particulier votre (vos) enfant(s) en auto? On vous revient bientôt avec nos coups de coeur pour des voyages en famille en Gaspésie et au Nouveau-Brunswick! 

POUR EN SAVOIR PLUS:

  • Le site Maman pour la vie propose plusieurs articles concernant les voyages en voiture en famille, en abordant notamment la question de la sécurité routière et en donnant des idées pour amuser les enfants en voiture.
  • Le magazine Naître et grandir de juillet-août offre gratuitement tout plein d’idées d’activités à faire en vacances avec les enfants et classées selon leur âge. On peut les imprimer en ligne ici.
  • Sur Simple Bites (en anglais), allez jeter un coup d’oeil à cet article (et les commentaires), alors que l’auteure d’apprête à partir en road trip en famille, en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard.

1 commentaire

  1. Planifier des voyages peut être stressant ! Ces conseils me semblent très utiles et je vais être certain de les essayer pendant mon prochain voyage. J’adore l’astuce numéro 8, de planifier un arrêt-repas ou pique-nique pour diviser les longs trajets. Quelle bonne idée ! Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s