Activités, Ailleurs au Canada, Nouveau-Brunswick, Où manger?, Plein air, Tous les restaurants, Voyages
1 commentaire

Chalet, dunes et clams frites à Cap-Pelé

Dans l’image que je me fais des «vacances idéales», mon petit homme de deux ans joue sur la plage avec son papa et il y creuse des immenses tunnels pour y faire rouler ses camions remplis de sable. Il fait chaud, mais il y a juste assez de vent pour pouvoir s’enivrer de l’odeur de l’eau salée. Sur cette plage, la mer est peu profonde sur une grande distance et l’eau est assez chaude pour que fiston veuille y patauger durant des heures; il peut même y ramasser tout plein de Bernard l’Hermite dans sa petite chaudière verte pour ensuite rire aux éclats en les remettant dans l’eau. La plage est occupée, mais pas trop, et au bout de quelques pas dans le sable, il y a un restaurant qui sert des lobster rolls. Ces bons moments et ces souvenirs, nous les avons rapportés de la plage de l’Aboiteau, située dans le petit village de Cap-Pelé, au sud-est du Nouveau-Brunswick.

Nous sommes arrivés à Cap-Pelé, en bordure du Détroit de Northumberland (à environ 15 minutes de voiture de Shediac), durant les vacances de la construction, en juillet dernier, sans trop savoir à quoi nous attendre. La vue en plongée sur la page d’accueil du site des Chalets de l’Aboiteau nous faisait rêver: nous allions passer plusieurs jours en famille à relaxer et à s’amuser, tous les trois, dans un petit chalet à distance de marche d’une plage.  

La passerelle menant de la plage de l’Aboiteau (au loin) aux Chalets de l’Aboiteau.

La promenade qui mène de notre chalet à la plage, fruit d’un effort de conservation des dunes et des marais, est tout simplement splendide. Alors que les nombreux pas de touristes comme nous auraient pu avoir abîmé la flore et l’écosystème du coin depuis longtemps, une passerelle nous oblige tous à circuler au même endroit. Nous y apprécions la brise paisible, alors que fiston, lui, la parcourt à la course (avec beaucoup trop d’enthousiasme), puis s’arrête le temps de quelques secondes: «Un canard!»

Depuis 2005, l’organisme à but non lucratif Vision H2O (ainsi que le village de Cap-Pelé) mène un projet de restauration de la dune côtière du Parc de l’Aboiteau. Les dunes, qui sont menacées par l’érosion, le sont aussi par les humains, car le piétinement d’à peine dix personnes peut suffire à détruire l’ammophile, cette plante importante qui y pousse et dont les racines retiennent le sable.

De l’autre côté des dunes: la plage de l’Aboiteau

Se baigner dans les eaux les plus chaudes du pays

Cap-Pelé a tout pour séduire les familles comme la nôtre, en commençant par sa jolie plage, où l’on peut profiter des eaux les plus chaudes au Canada (qui sont, il va sans dire, idéales pour de jeunes enfants). Plusieurs activités y sont organisées (notamment des cours de zumba, de yoga ou de taï-chi), mais c’est, pour notre part, le cinéma en plein-air les mercredis soirs (de la mi-juillet à la mi-août) que nous avons préféré: dans une atmosphère conviviale et détendue, un nouveau film pour enfants est présenté gratuitement à chaque semaine. Nous nous rendons tous au chalet de la plage de l’Aboiteau en pyjama, avec nos chaises pliantes au besoin (mais il y a des matelas pneumatiques sur place) et la collation de notre choix. Notre petit homme se rappelle encore très bien – et nous aussi – de ce qui fut sa toute première soirée cinéma, où il a pu écouter Rio 2 en sirotant un lait au chocolat et en respirant l’odeur salée de la brise…

Manger un lobster roll au restaurant À la Dune

À la Dune est le restaurant situé à l’entrée de la plage de l’Aboiteau. On y sert des assiettes de fruits de mer, mais aussi toute une variété de sandwiches, hot dogs, burgers (régulier, au poisson ou aux pétoncles) ainsi que du poulet ou des fruits de mer frits (crevettes, pétoncles, palourdes ou coques). Pour les enfants, on a aménagé un parc permettant de les faire patienter et on leur propose un menu à 5$, comprenant un jus, des frites, et leur choix entre un burger, un hot dog, un pogo, un morceau de poisson, du poulet ou un grilled cheese. Si fiston semblait savourer son poulet popcorn, maman vous suggère, pour sa part, leur lobster roll bien exécuté, indispensable à n’importe quel séjour au Nouveau-Brunswick.

Le lobster roll du restaurant À la Dune

Relaxer aux Chalets de l’Aboiteau

À environ cinq minutes de marche de la plage de l’Aboiteau, une quarantaine de chalets ont été aménagés pour recevoir les visiteurs tout au long de l’année. Divisés en trois catégories (économique, supérieure ou «de luxe») selon les commodités offertes et le nombre de personnes qu’ils peuvent recevoir, les Chalets de l’Aboiteau sont bien entretenus et proposent tous une ou des chambres individuelles, un salon, une salle de bain, ainsi qu’une cuisine complète avec salle à manger à aire ouverte. Ils sont juste assez espacés entre eux pour que l’on puisse s’y sentir dans notre petit havre de paix et pour que nous n’embêtions pas les voisins avec les enfants.

 Notre chalet avec mezzanine (catégorie supérieure) durant nos vacances de juillet dernier

Idéaux pour des vacances en famille ou pour louer à plusieurs avec des amis (les chalets «de luxe» peuvent recevoir jusqu’à huit personnes), les Chalets de l’Aboiteau sont très en demande en période estivale et nécessitent donc de réserver à l’avance.

La belle luminosité provoquée par le coucher de soleil, chaque soir, dans notre salon.

Déguster les meilleurs clams frites de votre vie au casse-croûte Chez Camille 

Chez Camille est un petit casse-croûte sans prétention en bordure d’Acadie Road (route 15) dans le village de Cap-Pelé, où il est possible de manger à l’intérieur, sur la terrasse ou bien de prendre une commande pour emporter. À la porte d’à côté, il y a le Bar Laitier le plus populaire du coin, alors tout le monde s’y rejoint en période estivale. Ici aussi, nous avons droit à un menu très complet d’assiettes du pêcheur (les portions sont énormes), de fruits de mer ou de poulet frit, de hamburgers, de lobster rolls, etc. Nous vous suggérons par contre d’y aller spécialement pour les coques (clams) frites, qui fondent dans la bouche et qui seront assurément les meilleurs que vous aurez mangés dans votre vie. Pour les enfants, il y a le menu à 4,25$ avec les choix habituels offerts dans les casse-croûtes, mais tant qu’à y être, partagez-donc vos clams avec eux!

Les fabuleuses clams frites du restaurant Chez Camille

Faire un tour «Acapelé»

Pour en apprendre un peu plus sur l’histoire et les habitants de Cap-Pelé, une communauté acadienne qui a été fondée à la fin du XVIIIe siècle, le Centre d’information aux visiteurs de Cap-Pelé, offre chaque mardi et jeudi matins, en juillet et en août, des tours guidés, au coût de 7$ par personne (4$ pour les enfants, mais gratuit pour tous si vous séjournez aux Chalets de l’Aboiteau). Lors de ce tour où nous déambulons dans le village avec notre propre voiture tout en suivant celle d’Artemise, notre guide, nous en apprenons davantage sur la vingtaine de boucanières de la région, qui sèchent le hareng à la fumée, nous visitons la belle Église du village avec son toit en forme de coque de bateau renversée, nous rencontrons un pêcheur à la retraite qui nous explique tout le fonctionnement de la pêche aux homards et nous faisons également des arrêts au marché des Pêcheries Aboiteau et à la plage de l’Aboiteau. Une ballade instructive qui vous permettra aussi de goûter au fameux hareng boucané du coin, de prendre des homards vivants dans vos mains et de respecter encore plus tout le dur labeur effectué par les pêcheurs de métier.

Vous vous êtes déjà demandés comment un homard pouvait rester prisonnier dans une cage à homard et comment fonctionne tous ces entrelacements de filets?

POUR EN SAVOIR PLUS:

  • Les événements qui ont lieu à Cap-Pelé sont recensés sur le site Internet du village, leur page Facebook et sur Twitter: @CapPele_NB
  • L’entrée de la plage de l’Aboiteau est située au 33, chemin Saint-André, à Cap-Pelé. Le stationnement vous coûtera 7$ , si vous vous y rendez en voiture (l’accès est gratuit en tout temps si vous résidez aux Chalets de l’Aboiteau).
  • Le restaurant À la Dune est ouvert en même temps que la plage de l’Aboiteau, de l’aube au crépuscule.
  • Tous les détails et tarifs concernant les Chalets de l’Aboiteau (55, Allée des chalets, Cap-Pelé) se trouvent sur leur site Internet ainsi que sur leur page Facebook.
  • Le restaurant Chez Camille est situé au 2385, Acadie Road, à Cap-Pelé.
  • Les Tours «Acapelé» sont organisés par le Centre d’information aux visiteurs de Cap-Pelé. C’est également à cet endroit (2463, Acadie Road, Cap-Pelé) que vous pouvez visiter le tout petit Musée des boucanières, qui vous en apprendra davantage sur cette industrie et tradition ancestrales de la région. Les tours comprennent habituellement un arrêt et une visite dans une boucanière, mais cela était impossible lors de notre séjour, puisqu’un retard dans la production de cette année faisait en sorte qu’elles étaient encore en opération à la fin juillet.

*** Nous tenons à remercier Tourisme Nouveau-Brunswick, dont nous étions les invités lors de ce séjour aux Chalets de l’Aboiteau. Les opinions énoncées ici sont, par ailleurs, entièrement les nôtres.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s