Mois: novembre 2016

En famille à l’Auberge Godefroy

À notre arrivée au comptoir d’accueil de l’hôtel, la dame juste devant nous dans la file est souriante et un peu nerveuse, avec sa magnifique robe blanche dissimulée dans une housse… «Regarde mon grand, elle est venue ici pour célébrer son mariage!» Le nouveau hall d’entrée de l’Auberge Godefroy nous avait tout de suite donné le ton de notre séjour: les gens viennent ici pour se faire plaisir et tout a été mis en place pour les accueillir avec soin. Située à Bécancour (à quelques minutes de Trois-Rivières), l’Auberge Godefroy porte le nom de l’ancien seigneur des lieux, puisqu’elle a été construite sur le territoire d’une ancienne seigneurie, celle de Jean Godefroy de Lintôt. On s’est d’ailleurs inspiré de l’histoire du sieur Godefroy et de la Nouvelle-France pour nommer plusieurs salles et suites de l’Auberge. Pour notre part, une chambre standard avec toutes les commodités nécessaires nous attendait: j’aurais bien aimé la prendre en photo, mais dès que l’on a ouvert la porte, notre petit homme avait déjà choisi son lit et y a rapidement étalé tous les jouets de son petit sac de voyage! …

Les sandwiches de l’Artisan Piadineria

J’aime beaucoup les petits restaurants qui ont leurs spécialités, qui les travaillent et qui les font bien. L’Artisan Piadineria est l’un de ceux-là. Le sandwich piadina n’a plus de secret pour eux et se décline en plusieurs versions. L’Artisan Piadineria est le premier restaurant que j’ai visité après avoir accouché de ma fille, il y a trois ans: elle avait alors à peine 11 jours! En sortant de l’hôpital, j’avais besoin de m’aérer l’esprit et il me fallait un endroit où je pourrais allaiter sans problème et où les petits pleurs d’un bébé naissant n’allaient pas gêner personne. Cette adresse de l’avenue Mont-Royal était l’endroit idéal pour cela: l’entreprise est familiale et très accueillante pour les enfants, les propriétaires Célinie et Enzo étant eux-mêmes parents de deux jeunes garçons. Durant les vacances, vous risquez même de voir ces derniers en train de dessiner sur un coin de table ou d’aider à la cuisine. La pâte à piadina est très semblable à de la pâte à pizza: elle est cuite sur une plaque de cuisson, on y …

Mon calendrier de l’avent fabriqué par moi-même! (vidéo)

Tu veux préparer un calendrier de l’avent, comme moi, pour que le lutin (ou la lutine) vienne te déposer des petits cadeaux et messages pendant tout le mois de décembre? Sers-toi de petits objets tout simples pour le fabriquer toi-même! C’est super chouette à faire! Moi, j’ai utilisé : une branche de sapin achetée dans un magasin d’artisanat des lumières du magasin à un dollar des boules de Noël, rubans, pinces, numéros et petits sacs (nous avons utilisé des trucs que nous avions déjà et avons complété avec des achats au magasin d’artisanat). Si tu n’as pas tout cela, tu peux seulement aller chercher une branche dehors et y ajouter des petits bouts de papier où un lutin pourra t’écrire des messages pendant la nuit. Tu peux aussi utiliser de la corde pour les accrocher ou une couronne ou un petit sapin. L’important, c’est que tu t’amuses à le fabriquer toi-même! À bientôt! Mélodie

Le P’tit Café où l’on a vraiment envie de retourner!

Nous arpentons depuis longtemps notre belle province et pourtant, il me semble que nous connaissons bien trop peu la région du Centre-du-Québec! À quelques minutes seulement de Trois-Rivières, nous avons découvert l’adresse gourmande par excellence qui vous donnera envie de revenir encore et encore à Bécancour: l’accueillante Maison de Bibi! «Bibi», c’est à la fois le surnom de la propriétaire Brigitte Bastien, mais aussi, par un concours de circonstance, un hommage à l’épouse de Monsieur J.F.Camirand qui se prénommait Bibiane et qui tenait un magasin général au même endroit, au siècle dernier. Entrer à la Maison de Bibi, c’est un peu comme être invité dans la grande maison ancestrale d’amis et avoir droit à un trois-en-un: il y a le P’tit Café, pour manger, la fudgerie et boutique gourmande, pour faire des provisions et enfin la Savonnerie Carpe Diem, pour se gâter. Le P’tit Café À notre arrivée sur place à la fin de l’été, l’endroit faisait salle comble sur l’heure du lunch. Malgré tout, l’ambiance était agréable et décontractée et nous avons croisé plusieurs autres familles avec de très jeunes enfants. Sur les murs, de jolis écriteaux nous rappellent …

Nos coups de cœur de l’automne aux Éditions de la Bagnole

Les Éditions de la Bagnole accueillent de grands noms dans leur collection jeunesse cet automne avec, notamment, des oeuvres des auteurs Louis Émond et Larry Tremblay, dont la réputation n’est plus à faire. C’est novembre et, quand la pluie froide se met à tomber sur les feuilles mortes, c’est le temps idéal pour s’emmitoufler dans une grosse couverture et lire de bons livres avec les enfants! Tout d’abord, dans La belle histoire d’une vieille chose, c’est une voiture laissée à l’abandon dans un champ qui nous raconte sa vie, comment elle a voyagé,vécu de bons moments avec une famille puis a été délaissée, mais rêve encore. Présentée dans un album grand format et agrémentée des magnifiques illustrations de Steve Adams, l’histoire de Louis Émond nous entraîne et nous amène à réfléchir sur la vieillesse, les souvenirs et le passé, avec nos tout-petits qui sont eux, plus souvent qu’autrement, dans le moment présent. Avec mon garçon, nous en avons profité pour essayer d’imaginer le récit d’autres objets autour de nous qui pourraient avoir une histoire semblable: un vieux jouet qui appartenait à papa, une courte-pointe réalisée par son arrière-grand-papa, etc. …