Animaux et insectes, Bas-Saint-Laurent, Plein air
Laisser un commentaire

Chasse aux crabes à Sainte-Luce-sur-Mer

En voyage, même si nous en profitons pour visiter diverses attractions, notre activité favorite est sans aucun doute de marcher sur le bord de l’eau et de partir à la recherche de trésors naturels! C’est donc les deux pieds dans le fleuve, en août dernier, que nous avons fait connaissance avec une destination fort appréciée dans le Bas-Saint-Laurent: Sainte-Luce-sur-mer.

Située à une trentaine de minutes de Métis-sur-mer et à quinze minutes à peine de Rimouski, Sainte-Luce nous a d’abord attirés par sa jolie plage, qui nous promettait de superbes couchers de soleil. Difficile de ne pas être apaisé par cette vue magnifique sur l’horizon et sur le Saint-Laurent! Nous n’avions même pas eu le temps de nous installer que fiston s’était déjà fait une nouvelle amie: notre court séjour s’annonçait prometteur.

La plage de l’Anse-aux-Coques

Depuis maintenant onze ans, Ste-Luce accueille chaque été, en août, le Symposium de sculptures sur bois «Les Sculpturales». Tout le long de la plage de l’Anse-aux-Coques, on peut observer le talent de nombreux artistes. Ci-haut, une œuvre de l’artiste Guy Pierre en 2011: «Je t’emmène une étoile. Les enfants nous voient «grands»… Entrons dans leur univers».

À marée basse, la plage de Ste-Luce est l’endroit idéal pour s’adonner à une chasse aux crabes, coquillages et autres petites créatures marines avec les enfants. La plage de l’Anse-aux-Coques s’appelle ainsi, vous vous en doutez, parce qu’elle est depuis longtemps un endroit favorable pour cueillir des coques (qu’on appelle aussi mye commune ou « clam »). Cependant, rappelez-vous ce que disaient nos grand-mères, nous dit un panneau près du rivage: on peut seulement ramasser des coques pendant les mois qui contiennent un « r ». Durant les mois plus chauds de mai, juin, juillet et août, une algue microscopique très toxique pour nous se développe dans les eaux du Saint-Laurent. Comme les coques s’en nourrissent, il faut à tout prix éviter de les consommer à ce moment-là. Cela ne nous empêche pas, cependant, de partir avec nos jeunes explorateurs pour découvrir tout ce qui vit sur le bord du fleuve!

On peut se rendre très loin en marchant sur la plage à marée basse…

«Maman, on a trouvé un crabe!»

Les chalets Le Navigateur Villégiature

Lors de notre séjour à Ste-Luce-sur-mer, nous sommes restés dans l’un des chalets avec vue sur le fleuve proposé par Le Navigateur Villégiature. Au nombre de trente au total (deux d’entre eux ont une superficie légèrement plus grande), chaque petit chalet comprend un lit double, un divan-lit, une table à manger, une petite cuisinette, une télévision ainsi qu’une salle de bain. Si quelques éléments de décoration mériteraient d’être rénovés, l’ensemble est d’une propreté impeccable et on a mis à votre disposition tout ce dont vous avez besoin pour un agréable séjour au bord de la plage.

L’endroit est convivial et très tranquille le soir venu. On a même pensé à installer plusieurs balançoires pour les enfants sur le site: nous en avions d’ailleurs juste à côté de notre petit chalet et elles ont beaucoup plu à nos enfants.

Où manger?

Vous avez un budget limité pour les repas? Pas de soucis, car vous pourriez très bien profiter de la cuisinette de votre chalet et ainsi économiser quelques sous. Si vous préférez aller au restaurant, vous avez le choix, sur place, de vous rendre à la cantine de la plage (qui propose aussi un bar laitier), au Café Bistro de l’Anse aux Coques ou encore, au Bistro du Nipigon, où la vue sur le fleuve est superbe.

Assiette de linguini aux fruits de mer poêlés au Bistro du Nipigon

Au petit matin ou même en début de soirée, si vous cherchez un vrai bon café expresso, nous avons eu un coup de coeur absolu pour le petit café Les Z’Assoiffés de l’Auberge Ste-Luce, à 2 minutes de la plage.

Leurs biscuits et leur chocolat chaud à l’ancienne, sans compter la gentillesse des propriétaires, méritent également vraiment le détour!

Quoi faire dans les environs?

Si relaxer et profiter de la plage ne vous suffisent pas, sachez qu’à Sainte-Luce-sur-mer, vous êtes à quelques minutes seulement du Site historique maritime de la Pointe-au-Père et de son unique sous-marin Onondaga, à une trentaine de minutes du magnifique Parc national du Bic, et à moins de trente minutes également des célèbres Jardins de Métis. Nous avons déjà hâte d’y retourner!

À NOTER:

Prix: pour plus de détails, consulter le site Internet du Navigateur Villégiature et prenez le temps de communiquer avec eux par courriel ou téléphone, car les prix peuvent varier selon la saison.

***Merci à Tourisme Bas-Saint-Laurent, dont nous étions les invités lors de ce séjour aux Chalets Le Navigateur Villégiature.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s