Gaspésie, Plein air, Tous les restaurants
Laisser un commentaire

Le goût de l’art en famille aux Jardins de Métis

En août dernier, nous sommes tombés sous le charme des Jardins de Métis. J’avais, bien sûr, entendu parler de l’endroit depuis des années, mais je n’avais jamais pensé m’y rendre avec ma petite famille, jusqu’à ce qu’une amie me révèle à quel point ses enfants avaient adoré les «playsages», ces installations uniques qui composent le Festival international de jardins. Récit d’une journée en famille amusante, parfumée, savoureuse et haute en couleurs, à vivre l’art sous toutes ses formes!

Situés à environ une quinzaine de minutes de Sainte-Flavie et à moins d’une heure de Matane, les Jardins de Métis sont un arrêt incontournable pour quiconque planifie un séjour en Gaspésie. Créés en 1962 par Elsie Reford, les populaires jardins ont accueilli des millions de visiteurs depuis leur ouverture et proposent véritablement un endroit où s’entremêlent beauté, art, horticulture, design, histoire, architecture et gastronomie.

La ligne verte du métro de Montréal prolongée jusqu’à Grand-Métis: ce serait trop génial! Nos enfants ont apprécié, dès leur arrivée, pouvoir aller visiter la cabine du conducteur de métro, dans ce projet proposé par Le Bocal, laboratoire de création d’ABCP architecture du Québec.

Avec les enfants, en plus de vous balader un peu partout dans les divers jardins historiques, il faut absolument visiter deux endroits sur les lieux: le restaurant éblouissant de la Villa Estevan et la section du Festival.

Le Festival international de jardins: design et parc de jeux

En 2017, le Festival international de jardins en est déjà à sa 18e édition. Il s’agit d’une série de jardins éphémères et d’installations artistiques réalisées par des designers d’un peu partout au Canada et dans le monde, conçus spécialement pour que l’on puisse y circuler librement et même s’y amuser! Vous vous doutez que les enfants adorent l’endroit, d’autant plus que ces «playsages», des «paysages où l’on peut jouer», sont une occasion exceptionnelle de les initier à l’art.

Jardins M (Atelier Pierre Thibault, Québec)

Structures de bois, parcours, charriots pour transporter de petits lopins de terre, créations suspendues dans les airs, râteaux pour dessiner sur le sol… Toutes les installations du Festival international de jardins cherchent à nous faire réfléchir sur notre distance face à la nature et à nous redonner l’envie et le plaisir de jouer dehors.

Dans «Se mouiller (La belle échapée)», on peut emprunter des bottes de pluie pour aller se promener dans l’eau et les fleurs. Dans «I Like to Move it», on peut littéralement déplacer des arbres pour créer notre propre paysage!

 Le bois de biais et sa folie (atelier le balto, Berlin)

Notre garçon de 5 ans, quant à lui, nous a dit que son installation préférée était l’amusante «cabane dans les arbres» (ci-haut), mais le choix était difficile!

Courtesy of Nature (Johan Selbing & Anouk Vogel, Amsterdam)

De mon côté, j’ai particulièrement adoré l’œuvre d’Hal Ingberg, une favorite depuis les toutes premières années du Festival, qui offre quelque chose de magique en plein cœur de la forêt.

Réflexions colorées (Hal Ingberg, Montréal)

Dans tous les cas, cette superbe section des Jardins de Métis réussi véritablement à nous reconnecter avec la nature. Les enfants ont énormément de plaisir à passer d’une installation à l’autre et s’impatientent de découvrir la suivante – nous aussi, avouons-le!

Après s’être amusé dans les œuvres du Festival international des jardins, on choisit de se promener dans les jardins historiques pour se rendre jusqu’à la Villa Estevan, où l’on a réservé pour le dîner. À notre arrivée, fiston a respiré l’odeur de tellement de fleurs en chemin qu’il a le visage tout jaune et recouvert de pollen!

L’expérience unique du restaurant de la Villa Estevan

Nous avons vu, touché, joué et respiré les jardins. Il est maintenant temps d’y goûter! À la grande table du chef Pierre-Olivier Ferry, on nous propose des plats qui sont tous réalisés à partir de produits saisonniers et locaux, mais surtout, de tout ce qui est comestible dans la collection horticole des Jardins de Métis.

La Villa Estevan célèbre ses 130 ans en 2017

Lorsque mon garçon m’a demandé ce qu’on allait manger pour dîner, je lui ai simplement répondu: des fleurs! En effet, le restaurant de la Villa Estevan est notamment reconnu pour sa mise en bouche appelée la «cuillère de floraison», qui permet de «goûter le jardin au moment présent» et qui regroupe une quinzaine de végétaux comestibles dans une même bouchée. À ma grande surprise, fiston a pris beaucoup de plaisir à déguster chacun des pétales un par un pour nous révéler leur saveur; l’ensemble était fruité et rafraîchissant.

Le menu de la Villa Estevan varie donc selon la floraison des jardins. Comme entrée, ma fille et moi avons partagé une assiette toute en fraîcheur de crevettes nordiques, alors que les garçons ont préféré le Boeuf Reford fumé.

Crevettes nordiques, poudre de crevette, chip de crevette, concombre, yogourt raifort, oseille sanguine

Il n’y a pas de menu pour enfants au restaurant de la Villa Estevan: on leur propose plutôt de choisir les mêmes plats principaux que les adultes, mais en demi-portions. Cependant, si vous croyez que vos jeunes ne sont pas très téméraires côté goût, le chef Pierre-Olivier Ferry nous confiait qu’il peut toujours leur concocter un «faux macaroni au fromage» à base, notamment, de jus de carottes, pour les accomoder.

Bœuf Reford fumé, sirop merisier, lichen frit, sel de sapin, girolles marinées

De plus, si vous croyez que vous serez moins à l’aise dans la salle principale avec de très jeunes enfants, notamment parce qu’il s’agit d’un repas à plusieurs services, on vous offre aussi la possibilité de réserver une salle à part. De notre côté, nous avons réussi à manger sans anicroche (ouf!) dans la lumineuse salle principale.

On dessine des fleurs en attendant notre plat principal…

Au menu cette semaine-là, j’ai choisi le sagamité crémeux aux champignons, alors que fiston a goûté à une assiette colorée de gigot d’agneau. Notre plat favori a, par ailleurs, été l’Échine de porc Berkshire, qui fondait en bouche.

Gigot et pressé d’agneau, petits légumes au beurre, purée d’aubergines, sauce hydromel et huile de persil

Dans les cuisines de la Villa Estevan, le chef dispose de plus de 150 plantes et fleurs comestibles cultivées sur place avec lesquelles il peut travailler en alternance. Cette proximité inouïe avec les végétaux lui permet d’exploiter toutes les différentes subtilités de leur goût. Par exemple, nous disait-il, une fine herbe comme la roquette est plus poivrée lorsqu’elle est récoltée jeune et plus piquante par la suite… Imaginez toute la variété et la fraîcheur des saveurs qui peuvent être exploitées! 

Échine de porc Berkshire, purée de petits pois, choux Osaka, glace de porc à l’ail rôti

Au dessert aussi, les agencements de saveurs sont raffinés et surprenants! Si votre horaire ne vous permet malheureusement pas de dîner à la Villa Estevan, mais que vous désirez tout de même «goûter aux Jardins de Métis», le nouveau restaurant Le Bufton, à l’entrée du site, propose une cuisine plus familiale et des options de «repas sur le pouce» vraiment intéressantes.

Glace à la cerise à grappe et pomme, sablé à l’épinette, pomme fraîche

Enfin, si vous passez dans le coin de Grand-Métis en septembre, ne manquez surtout pas La Grande Table, le Festival sur l’identité culinaire québécoise. Il aura lieu du 15 au 18 septembre 2017 et réserve une journée entière aux familles, où les enfants pourront notamment participer à des ateliers de cristallisation des fleurs ou encore de tonte des moutons. Allez jeter un coup d’œil à la programmation entière du Festival qui, encore une fois, met de l’avant la gastronomie, mais aussi l’architecture, l’histoire, l’horticulture et l’art sous toutes ses formes… Innovateur!

À NOTER:

Heures d’ouverture: tous les jours de 8h30 à 17h (jusqu’à 18h en juillet et août), du début juin jusqu’au début d’octobre.

Prix: 20$ pour les adultes, mais c’est toujours gratuit pour les enfants de moins de 13 ans.

RESTAURANT DE LA VILLA ESTEVAN

Heures d’ouverture: du 16 juin au 2 septembre (en 2017), du lundi au samedi, de 11h30 à 14h30.

Réservations: fortement conseillées.

Menu pour enfants: non, on vous propose plutôt des demi-portions de tous les plats principaux pour les plus jeunes.

Prix: il s’agit d’un menu à la carte qui varie selon la floraison des jardins, mais il y a souvent l’option, également, d’un menu dégustation de 5 services pour 50$ par personne.

Chaises hautes et/ou rehausseurs: Oui.

Table à langer: Oui.

NOTRE COTE:

***Merci aux Jardins de Métis pour leur accueil hors pair et à Tourisme Gaspésie dont nous étions les invités lors de ce séjour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s