Derniers Articles

Le goût de l’art en famille aux Jardins de Métis

En août dernier, nous sommes tombés sous le charme des Jardins de Métis. J’avais, bien sûr, entendu parler de l’endroit depuis des années, mais je n’avais jamais pensé m’y rendre avec ma petite famille, jusqu’à ce qu’une amie me révèle à quel point ses enfants avaient adoré les «playsages», ces installations uniques qui composent le Festival international de jardins. Récit d’une journée en famille amusante, parfumée, savoureuse et haute en couleurs, à vivre l’art sous toutes ses formes!

Situés à environ une quinzaine de minutes de Sainte-Flavie et à moins d’une heure de Matane, les Jardins de Métis sont un arrêt incontournable pour quiconque planifie un séjour en Gaspésie. Créés en 1962 par Elsie Reford, les populaires jardins ont accueilli des millions de visiteurs depuis leur ouverture et proposent véritablement un endroit où s’entremêlent beauté, art, horticulture, design, histoire, architecture et gastronomie.

La ligne verte du métro de Montréal prolongée jusqu’à Grand-Métis: ce serait trop génial! Nos enfants ont apprécié, dès leur arrivée, pouvoir aller visiter la cabine du conducteur de métro, dans ce projet proposé par Le Bocal, laboratoire de création d’ABCP architecture du Québec.

Avec les enfants, en plus de vous balader un peu partout dans les divers jardins historiques, il faut absolument visiter deux endroits sur les lieux: le restaurant éblouissant de la Villa Estevan et la section du Festival.

Le Festival international de jardins: design et parc de jeux

En 2017, le Festival international de jardins en est déjà à sa 18e édition. Il s’agit d’une série de jardins éphémères et d’installations artistiques réalisées par des designers d’un peu partout au Canada et dans le monde, conçus spécialement pour que l’on puisse y circuler librement et même s’y amuser! Vous vous doutez que les enfants adorent l’endroit, d’autant plus que ces «playsages», des «paysages où l’on peut jouer», sont une occasion exceptionnelle de les initier à l’art.

Jardins M (Atelier Pierre Thibault, Québec)

Structures de bois, parcours, charriots pour transporter de petits lopins de terre, créations suspendues dans les airs, râteaux pour dessiner sur le sol… Toutes les installations du Festival international de jardins cherchent à nous faire réfléchir sur notre distance face à la nature et à nous redonner l’envie et le plaisir de jouer dehors.

Dans «Se mouiller (La belle échapée)», on peut emprunter des bottes de pluie pour aller se promener dans l’eau et les fleurs. Dans «I Like to Move it», on peut littéralement déplacer des arbres pour créer notre propre paysage!

 Le bois de biais et sa folie (atelier le balto, Berlin)

Notre garçon de 5 ans, quant à lui, nous a dit que son installation préférée était l’amusante «cabane dans les arbres» (ci-haut), mais le choix était difficile!

Courtesy of Nature (Johan Selbing & Anouk Vogel, Amsterdam)

De mon côté, j’ai particulièrement adoré l’œuvre d’Hal Ingberg, une favorite depuis les toutes premières années du Festival, qui offre quelque chose de magique en plein cœur de la forêt.

Réflexions colorées (Hal Ingberg, Montréal)

Dans tous les cas, cette superbe section des Jardins de Métis réussi véritablement à nous reconnecter avec la nature. Les enfants ont énormément de plaisir à passer d’une installation à l’autre et s’impatientent de découvrir la suivante – nous aussi, avouons-le!

Après s’être amusé dans les œuvres du Festival international des jardins, on choisit de se promener dans les jardins historiques pour se rendre jusqu’à la Villa Estevan, où l’on a réservé pour le dîner. À notre arrivée, fiston a respiré l’odeur de tellement de fleurs en chemin qu’il a le visage tout jaune et recouvert de pollen!

L’expérience unique du restaurant de la Villa Estevan

Nous avons vu, touché, joué et respiré les jardins. Il est maintenant temps d’y goûter! À la grande table du chef Pierre-Olivier Ferry, on nous propose des plats qui sont tous réalisés à partir de produits saisonniers et locaux, mais surtout, de tout ce qui est comestible dans la collection horticole des Jardins de Métis.

La Villa Estevan célèbre ses 130 ans en 2017

Lorsque mon garçon m’a demandé ce qu’on allait manger pour dîner, je lui ai simplement répondu: des fleurs! En effet, le restaurant de la Villa Estevan est notamment reconnu pour sa mise en bouche appelée la «cuillère de floraison», qui permet de «goûter le jardin au moment présent» et qui regroupe une quinzaine de végétaux comestibles dans une même bouchée. À ma grande surprise, fiston a pris beaucoup de plaisir à déguster chacun des pétales un par un pour nous révéler leur saveur; l’ensemble était fruité et rafraîchissant.

Le menu de la Villa Estevan varie donc selon la floraison des jardins. Comme entrée, ma fille et moi avons partagé une assiette toute en fraîcheur de crevettes nordiques, alors que les garçons ont préféré le Boeuf Reford fumé.

Crevettes nordiques, poudre de crevette, chip de crevette, concombre, yogourt raifort, oseille sanguine

Il n’y a pas de menu pour enfants au restaurant de la Villa Estevan: on leur propose plutôt de choisir les mêmes plats principaux que les adultes, mais en demi-portions. Cependant, si vous croyez que vos jeunes ne sont pas très téméraires côté goût, le chef Pierre-Olivier Ferry nous confiait qu’il peut toujours leur concocter un «faux macaroni au fromage» à base, notamment, de jus de carottes, pour les accomoder.

Bœuf Reford fumé, sirop merisier, lichen frit, sel de sapin, girolles marinées

De plus, si vous croyez que vous serez moins à l’aise dans la salle principale avec de très jeunes enfants, notamment parce qu’il s’agit d’un repas à plusieurs services, on vous offre aussi la possibilité de réserver une salle à part. De notre côté, nous avons réussi à manger sans anicroche (ouf!) dans la lumineuse salle principale.

On dessine des fleurs en attendant notre plat principal…

Au menu cette semaine-là, j’ai choisi le sagamité crémeux aux champignons, alors que fiston a goûté à une assiette colorée de gigot d’agneau. Notre plat favori a, par ailleurs, été l’Échine de porc Berkshire, qui fondait en bouche.

Gigot et pressé d’agneau, petits légumes au beurre, purée d’aubergines, sauce hydromel et huile de persil

Dans les cuisines de la Villa Estevan, le chef dispose de plus de 150 plantes et fleurs comestibles cultivées sur place avec lesquelles il peut travailler en alternance. Cette proximité inouïe avec les végétaux lui permet d’exploiter toutes les différentes subtilités de leur goût. Par exemple, nous disait-il, une fine herbe comme la roquette est plus poivrée lorsqu’elle est récoltée jeune et plus piquante par la suite… Imaginez toute la variété et la fraîcheur des saveurs qui peuvent être exploitées! 

Échine de porc Berkshire, purée de petits pois, choux Osaka, glace de porc à l’ail rôti

Au dessert aussi, les agencements de saveurs sont raffinés et surprenants! Si votre horaire ne vous permet malheureusement pas de dîner à la Villa Estevan, mais que vous désirez tout de même «goûter aux Jardins de Métis», le nouveau restaurant Le Bufton, à l’entrée du site, propose une cuisine plus familiale et des options de «repas sur le pouce» vraiment intéressantes.

Glace à la cerise à grappe et pomme, sablé à l’épinette, pomme fraîche

Enfin, si vous passez dans le coin de Grand-Métis en septembre, ne manquez surtout pas La Grande Table, le Festival sur l’identité culinaire québécoise. Il aura lieu du 15 au 18 septembre 2017 et réserve une journée entière aux familles, où les enfants pourront notamment participer à des ateliers de cristallisation des fleurs ou encore de tonte des moutons. Allez jeter un coup d’œil à la programmation entière du Festival qui, encore une fois, met de l’avant la gastronomie, mais aussi l’architecture, l’histoire, l’horticulture et l’art sous toutes ses formes… Innovateur!

À NOTER:

Heures d’ouverture: tous les jours de 8h30 à 17h (jusqu’à 18h en juillet et août), du début juin jusqu’au début d’octobre.

Prix: 20$ pour les adultes, mais c’est toujours gratuit pour les enfants de moins de 13 ans.

RESTAURANT DE LA VILLA ESTEVAN

Heures d’ouverture: du 16 juin au 2 septembre (en 2017), du lundi au samedi, de 11h30 à 14h30.

Réservations: fortement conseillées.

Menu pour enfants: non, on vous propose plutôt des demi-portions de tous les plats principaux pour les plus jeunes.

Prix: il s’agit d’un menu à la carte qui varie selon la floraison des jardins, mais il y a souvent l’option, également, d’un menu dégustation de 5 services pour 50$ par personne.

Chaises hautes et/ou rehausseurs: Oui.

Table à langer: Oui.

NOTRE COTE:

***Merci aux Jardins de Métis pour leur accueil hors pair et à Tourisme Gaspésie dont nous étions les invités lors de ce séjour.

Un souper en famille chez le Capitaine Homard

Ce n’est pas d’hier que les Québécois et les touristes s’arrêtent au Restaurant Le Capitaine Homard de Sainte-Flavie! Ouvert depuis la fin des années 60, l’endroit reçoit chaque été les amateurs de homard et de fruits de mer, dans un espace lumineux et une ambiance décontractée qui est tout à fait idéale pour les familles.

Mon conjoint, originaire de la Gaspésie, porte le Capitaine Homard dans ses plus lointains souvenirs… Lorsqu’il était petit, il avait l’habitude d’y arrêter en famille et se rappelle toute la fascination qu’il avait, à l’époque, pour la boutique de souvenirs à l’entrée du restaurant. Pas besoin de vous dire que notre garçon de 5 ans l’a lui aussi bien aimée!

Le Capitaine Homard, c’est à la fois un endroit pour bien manger, mais aussi pour passer de bons moments. Vos enfants remarqueront tout de suite, à votre arrivée, le joli parc extérieur qui a été installé pour eux et qui leur permettra de patienter en attendant leur assiette.

Il y a également tellement de décorations à regarder au plafond que les touts-petits auront aussi de quoi s’occuper à l’intérieur, en plus de pouvoir colorier et jouer aux jeux proposés sur leur menu pour enfants.

Au menu, si votre appétit et votre budget vous le permettent, l’assiette du Capitaine est majestueuse. Pour tous les amateurs de fruits de mer, c’est un véritable paradis et le choix est difficile à faire! J’ai, pour ma part, opté pour la bisque de homard et pour le linguine de la mer, mais j’avoue que j’aurais aimé tester au moins dix autres choses au menu… il nous faudra assurément revenir!

En plus de la bonne nourriture, si le beau temps est de la partie, vous pourrez aussi assister, durant votre souper, à un magique coucher de soleil sur le fleuve Saint-Laurent. Mon garçon et moi en avons d’ailleurs profité pour aller le voir de plus prêt sur le bord de l’eau, pendant que ma fille, son papa et sa tante terminaient tranquillement leur repas. Un bel arrêt à faire lors de votre prochain séjour à Sainte-Flavie!

À NOTER:

Heures d’ouverture: tous les jours de 11h à 22h.

Réservations: le restaurant ne prend pas de réservations, mais n’arrivez pas trop tard, car toutes les tables risquent d’être occupées… chez Le Capitaine Homard, c’est souvent complet!

Menu pour enfants: Oui, avec des jeux et des crayons à colorier. Les enfants peuvent choisir entre un hamburger, une assiette de morue, une poutine, un linguine sauce à la viande ou encore du filet de saumon. Le menu pour enfants est à 7,95$ ou 8,95$, selon l’assiette choisie, et inclut le breuvage et le dessert.

Prix: comme les prix varient selon vos choix, nous vous invitons à consulter le menu du restaurant Le Capitaine Homard disponible sur leur site Internet.

Chaises hautes et/ou « rehausseurs »: Oui.

Table à langer: Oui.

On y revient avec les enfants? Bien sûr!

NOTRE COTE:

En vacances aux portes de la Gaspésie à Sainte-Flavie

L’odeur du fleuve, c’est l’odeur des vacances! J’ai tout de suite su que j’allais enfin pouvoir décrocher dès que j’ai ouvert la portière de l’auto, à notre arrivée à Sainte-Flavie: le vent du large sentait tellement bon! Nous avons déposé nos bagages au Motel Le Gaspésiana en se disant… que ça ne serait vraiment pas facile de repartir!

Le Gaspésiana existe depuis très longtemps (mon beau-père me racontait y être resté alors qu’il était encore aux études), mais il vient tout juste de se refaire une beauté. Nous avons vraiment beaucoup apprécié notre chambre tout nouvellement rénovée, qui avait un grand hall d’entrée, une salle de bain toute neuve, en plus d’être munie de deux lits doubles et d’un petit frigo.

Les nouveaux planchers sont en bois, ce qui est une très bonne idée puisque toute la famille ramène beaucoup de sable, lors de nos nombreux allers-retours entre la chambre et le bord du fleuve!

Vue de notre chambre au Motel Le Gaspésiana

Cette odeur du fleuve Saint-Laurent qui me charme tant, je pouvais la retrouver en sortant simplement sur le balcon de notre chambre, qui nous donnait une vue splendide toute la journée, mais particulièrement le soir, au moment du coucher du soleil.

Pour les repas, c’est au restaurant Au Goût du Large, situé à même le motel, que nous sommes conviés, et où la salle à manger vitrée nous donne, encore une fois, une vue magnifique sur l’eau.

Eh non, nous ne sommes ni dans un train ni sur un bateau, simplement dans la belle salle à manger du restaurant Au Goût du Large!

Nous avons beaucoup apprécié l’offre diversifiée pour le petit déjeuner, notamment les oeufs bénédictine au saumon fumé…

À l’heure du souper, sur réservation, nous avons pu profiter d’un menu à plusieurs services, alors que nos enfants ont tous les deux choisi les mini-burgers sur le menu pour enfants. Le restaurant Au Goût du Large se spécialisant principalement dans les poissons et fruits de mer, nous en avons profité pour goûter à la coquille Saint-Jacques, aux bourgots frits, au Duo Terre et mer et au risotto croustillant au crabe et aux crevettes… Miam, miam!

Risotto croustillant aux crevettes et au crabe, accompagné d’un verre d’hydromel au bleuet du Vieux Moulin…

Nous n’étions bien sûr pas seulement à Sainte-Flavie pour rester dans notre chambre! Il y a beaucoup à faire et à visiter dans les environs. À quelques minutes du Motel Le Gaspésiana, par exemple, vous pouvez allez visiter le Vieux Moulin, où vos enfants pourront observer des abeilles en plein travail grâce à une ruche en verre, pendant que vous dégusterez l’un de leur délicieux vins de miel. On a notamment eu un beau coup de coeur pour leur hydromel au bleuet. Pour les curieux, ils produisent également une «frênette au miel»: il s’agit d’une boisson à 4% d’alcool – une tisane fermentée – réalisée à partir de feuilles de frêne, de racines de chicorées torréfiées et de miel, bien sûr. Pour fabriquer leurs nombreux produits qui sont disponibles en boutique – miel, chocolats, bonbons, produits de beauté, hydromels, etc. – le Vieux Moulin possède près de 250 ruches entre Rimouski et Matane: imaginez toutes les ouvrières à l’oeuvre!

À Sainte-Flavie, il faut aussi faire un arrêt au Centre d’Art Marcel Gagnon: c’est là que vous trouverez entre autres les renommées sculptures de bois de l’artiste qui enjolivent le bord du Fleuve. En plus d’être une galerie d’art, l’endroit est également une auberge et un restaurant. À découvrir!

Nous étions, pour notre part, de passage à Sainte-Flavie, pour pouvoir aller visiter les Jardins de Métis en famille, qui sont situés à peine à une quinzaine de minutes en voiture: plus de détails à venir dans un prochain article!

Bon séjour aux portes de la Gaspésie!

À NOTER:

Pour plus de détails sur les tarifs et forfaits, visitez le site Internet du Motel Gaspésiana.

***Merci à Tourisme Gaspésie, dont nous étions les invités lors de ce séjour à Sainte-Flavie.

Respirer dans une cave de sel

Vous connaissez l’halothérapie? C’est lors de notre visite à Montgomery Center, une toute petite ville du Vermont, près de Jay Peak, que j’ai expérimenté le tout. C’est simple : vous restez une petite heure dans une cave remplie de sel et vos voies respiratoires devraient être purifiées. Voici le récit de notre expérience…

D’abord, étant asthmatique (et ma fille aussi), j’avais déjà lu sur les bienfaits du sel pour les bronches et les poumons. Je savais aussi que plusieurs pays dans le monde utilisaient cette technique, qui n’est cependant pas prouvée scientifiquement. Lors de mes dernières vacances en famille, j’ai donc décidé de tenter cette expérience. À la Vermont Salt Cave, aménagée dans une grange typique du Vermont, ce sont plusieurs sacs et blocs de sel qui ont été importés de Pologne afin de recréer une cave où tous les murs sont faits de sel. Comme si ce n’était pas assez, un ventilateur pousse aussi de la poudre très fine de sel lorsque vous êtes à l’intérieur.

Si vous regardez bien les photos, vous verrez que lorsqu’il y a plus de lumière (venant de la caméra), on a carrément l’impression que nous sommes dans une tempête de sel, ce que nous ne voyons pas lors de la séance. D’ailleurs, cette dernière dure 45 minutes où… on relaxe! Plusieurs chaises sans gravité sont mises à notre disposition avec une petite musique relaxante et le bruit de la fontaine. On peut marcher un peu et sentir le sel sous nos pieds, mais la majorité des gens s’y endorment.

Comme j’y étais avec ma fille, vous devinez que je n’ai pas dormi. Cependant, les propriétaires ont aussi pensé aux jeunes et ont mis à leur disposition des jouets de sable afin qu’ils fassent des montagnes de sel. Ma fille a beaucoup aimé son expérience et en a aussi profité pour lire son dernier roman favori.

Mais est-ce efficace? Je ne sais pas trop… Ma fille et mon conjoint n’ont pas senti de différence lors de la séance d’halothérapie. Par contre, moi qui suis très asthmatique y ai vu tout un changement! Au début, j’étouffais carrément à cause de la trop grande quantité de sel. À un certain moment, mon corps semblait s’y être habitué et je sentais plutôt le sel dans ma gorge. Puis, vers la fin de séance, je respirais vraiment bien. De retour à la maison, je sentais mes voies respiratoires extrêmement dégagées (sinus et bronches) à un point tel que j’en ai eu un peu mal à la tête, mon système ne sachant pas trop quoi faire de tout cet air! Rapidement, mon corps s’est encore une fois habitué et ma respiration est devenue facile. J’ai d’ailleurs senti les effets pendant quelques jours!

Est-ce que je referais l’expérience? Certainement, peut-être lors d’un gros rhume afin de soulager mes bronches. Il y a d’ailleurs quelques centres d’halothérapie dans la région de Montréal. Bonne expérimentation!

À NOTER:

Voici la vidéo de Mélodie pour vous donner une idée de l’ambiance présente lors de la séance:

Quatre adresses incontournables à l’Anse-Saint-Jean

Vous êtes déjà passé dans le coin de l’Anse, au Saguenay? Le village donnant sur le Fjord du Saguenay, dont le célèbre pont couvert se retrouvait jadis sur les billets de mille dollars canadiens, compte de belles adresses où aller manger et magasiner: voici nos quatre arrêts favoris, à visiter en famille, bien sûr!

Pour les dents sucrés…

Ouvert depuis déjà trois ans, Kao Chocolat est une charmante chocolaterie artisanale située sur la rue Saint-Jean-Baptiste. On y trouve même une petite table et des craies pour occuper les enfants.

Ne passez pas à l’Anse-Saint-Jean sans vous y procurer une boîte de leurs bonbons de chocolats réalisés avec beaucoup de finesse: nous avons particulièrement apprécié celui au citron et à la vanille ainsi que celui à la rhubarbe.

À NOTER:

En face du quai de l’Anse, il faut absolument aller découvrir La Cabane à glaces! Des tables à pique-nique vous y attendent avec, bien sûr, une belle vue sur le fjord.

Leur spécialité? Les sundae, dont les sirops et autres garnitures sont faits maison. On a beaucoup aimé « Le Welley », une coupe de crème glacée molle inspirée d’une tarte au citron aux biscuits grahams… décadent!

À NOTER:

Envie de magasiner?

À deux pas de la Cabane à glaces, entrez dans la boutique Rebelles des bois, qui se spécialise en bijoux de bois et autres jolis objets pour la maison. Pour les enfants, nous avons eu un véritable coup de coeur pour les jouets Le Monde d’Eugénie, notamment les mignons « gnomes confidents d’oreiller ». Vous trouverez aussi sur place les tatouages de Pico Tatouages, dont nous sommes déjà de grands consommateurs.

Grâce à Rebelles des bois, nous avons aussi découvert – et acheté – une magnifique casquette Headster pour notre petite fille d’un an. Pour les adultes, vous trouverez également à la boutique des vêtements de marques québécoises que l’on adore, comme par exemple Ananas & Bananas et Schwiing, ces derniers ayant d’ailleurs fournis tous nos vêtements pour l’émission Famille au menu! Vraiment, une boutique qui nous a totalement séduits.

À NOTER:

Pour un souper parfait en famille…

Enfin, pour savourer une bonne bière tout en profitant d’une vue et d’une terrasse magnifique donnant sur le fjord du Saguenay, vous devez absolument aller manger au Bistro de l’Anse!

Pendant que vous buvez une bière de la Chasse-Pinte, la microbrasserie locale de l’Anse-Saint-Jean (la « Peau de Lièvre » aromatisée à la framboise lors de notre passage était un pur délice), vos enfants pourront s’amuser dans le petit parc de jeux qui a été aménagé spécialement pour eux.

Au menu, on vous suggère tout particulièrement le fish & chips ou encore l’une des spécialités au cerf rouge, comme le tartare, le burger, les penne ou la poutine.

Le Bistro de l’Anse est également un endroit privilégié sur la scène culturelle au Saguenay pour pouvoir assister à des spectacles intimes d’auteurs-compositeurs-interprètes reconnus. Pour l’ambiance décontractée, pour la grande terrasse et pour ce qu’on trouve au menu, on y passerait vraiment tous nos soirs de vacances!

À NOTER:

Heures d’ouverture: de midi à 1h tous les jours.

Menu pour enfants: Oui. Lors de notre passage, le menu pour enfants proposait quatre options à 9$ chacune: un sandwich grillé au jambon et au fromage, une pizzette au peperoni, un mini fish & chips ainsi qu’une assiette de penne à la sauce tomate.

Prix: compter entre 14 et 20$ par assiette pour adulte, boissons, dessert et taxes en sus.

Chaises hautes et/ou rehausseur: Oui.

Table à langer: Oui.

On y revient avec les enfants? Assurément, chaque fois que l’on sera dans la région!

NOTRE COTE: