États-Unis, Maine, Où manger?, Tous les restaurants, Voyages
Laisser un commentaire

Bavettes et lobster rolls dans le Maine

Papa voulait faire du camping et aller à la plage. Maman, elle, souhaitait plus que tout manger du homard tous les jours durant une semaine. Après des heures de planification intense et la réalisation d’un emboîtement de tentes, sacs de couchage, glacière, provisions et autres bagages digne des niveaux les plus compliqués de Tetris, nous étions prêts à prendre la route pour la côte est du Maine, en famille, pour la toute première fois.

Tout en haut de ma liste de «choses à faire dans le Maine», à côté de «respirer l’odeur de l’océan Atlantique» et «lire un livre d’histoire à fiston, en plein air, à côté du feu de bois, avant d’aller le coucher» , j’avais noté deux des plus populaires lobster shacks (ces cantines rappelant des maisons de pêcheurs ou des petits stands à patates frites, où l’on peut, sur des tables rudimentaires, déguster du homard et des fruits de mer d’une fraîcheur incomparable)  dans la région de Boothbay Harbor: Five Islands Lobster Co., à Georgetown, et Red’s Eats, à Wiscasset.

Five Islands Lobster Co.

Pour se rendre à Five Islands Lobster Co. il faut, à partir de Bath, descendre durant de longues minutes, sur plusieurs kilomètres, la petite route 127, où vous vous demanderez peut-être à plusieurs reprises, comme nous, si vous avez passé tout droit. Qu’importe, arrivé au bout, directement sur le quai du Georgetown Wharf (où les pêcheurs de homard accostent régulièrement), avec la vue apaisante et la brise de Sheepscot Bay, on comprend rapidement pourquoi c’est l’un des lobster shacks les plus appréciés du Maine.

Au Fry shack, le bâtiment à l’avant, il est difficile de choisir entre les sandwiches de crabcake et de divers poissons grillés, les variantes de fish and chips et les crevettes et palourdes frites. J’ai, pour ma part, opté pour la réconfortante chaudrée d’aiglefin (haddock chowder) et le «Big Boy Lobster Roll», une guédille de homard qui est supposée contenir le double de la chair de homard d’un «lobster roll» régulier. C’était bon et frais, mais un peu cher à mon goût (le prix du marché du homard le fixait à 25$ ce jour-là). Si vous préférez enfiler une bavette de plastique et prendre le temps de décortiquer et de comparer les homards entiers à carapace dure et carapace molle, c’est au Lobster shack à proprement dit, le bâtiment à l’arrière, qu’il faut vous rendre. (Ici, nous connaissons surtout le homard à carapace dure ou hard shell; le homard à carapace molle – soft shell ou shedder lobster, signifiant «qui vient de perdre sa carapace» – quant à lui, est un homard particulièrement apprécié des habitants du Maine, parce que sa chair est souvent plus sucrée et plus facile à récupérer, même si on en trouve moins dans les pinces.)

Pour les enfants qui n’aiment pas le poisson ou les fruits de mer, il est toujours possible de commander des hamburgers, grilled cheese ou croquettes de poulet. Notre petit homme d’un an, pour sa part, n’était pas intéressé à manger autre chose que des chips; il était trop excité de pouvoir se balader sur le petit pont de bois près des tables à pique-nique, apprécier la vue sur la baie et pointer les goélands affamés. On lui avait apporté un lunch, de toute façon, tout comme nos consommations (on ne vend pas d’alcool sur place, mais l’endroit est considéré comme un «apportez votre vin»). Five Islands Lobster Co. est le lieu idéal pour pique-niquer en famille au bord de l’eau… et nous donner envie de revenir dans le Maine l’été suivant!

Le «Big Boy» Lobster Roll de Five Islands Lobster Co., servi avec chips et beurre on the side

Red’s Eats

On s’en doute bien, les lobsters shack du Maine sont une bonne option pour bien manger en famille sans se soucier de déranger qui que ce soit. Il faut par contre se rappeler que, dû à leur popularité, certains d’entre eux ont une longue file d’attente qui ne plaira pas nécessairement aux plus jeunes: c’est particulièrement le cas de Red’s Eats, en bordure de la Route 1, à Wiscasset.

Je m’y attendais, j’avais lu qu’on devait prévoir patienter au moins une heure en ligne, mais je n’allais quand même pas passer à côté de la chance de goûter à l’un des meilleurs Lobster Roll au monde, hein? Fiston avait déjà mangé, et il a bien aimé faire une partie de l’attente en poussette avec moi, la Route 1 étant l’endroit idéal pour lui permettre de saluer tous les énormes camions coincés dans le trafic. De plus, les employés de Red’s Eats traitent bien leurs clients et n’hésitent pas à offrir eau glacée et bouchées frites aux nombreuses personnes qui attendent patiemment le fameux Lobster Roll qui fait la renommée de l’endroit depuis 1954.

Et puis, il en valait la peine, ce sandwich, qui contient au minimum, selon les dires, toute la chair d’un homard d’une livre  (le prix du marché le fixait à 15$ lors de notre passage)? Je dois avouer que oui. Il débordait de homard et je l’ai savouré jusqu’à la dernière bouchée. Chéri, quant à lui, a été un peu déçu de ses palourdes frites, qui avaient trop de fried et pas assez de clams à son goût. Le petit gâteau fait maison aux bleuets sauvages de la région terminait en beauté le repas, mais nous avons aussi traîné notre gourmandise jusqu’à la porte d’à côté, chez Lears Old Fashioned Ice Cream, pour goûter à la crème glacée au homard (douce, subtile, mais définitivement moins attirante si vous venez déjà de manger l’équivalent d’un homard en entier pour le repas) et partager un bon cornet à la saveur creamsicle.

Le fameux Lobster Roll de Red’s Eats, servi avec beurre et/ou mayonnaise on the side, le «roll» étant caché sous la montagne de homard frais. 

À NOTER:

Heures d’ouverture: durant la période estivale, généralement de mai à la mi-octobre (pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page Facebook de Five Islands Lobster Co.)

Réservations: Impossible

Menu pour enfant : Non, mais une bonne variété de possibilités pour enfants sont au menu.

Prix : Variable, tout dépend si vous avez envie d’un homard entier ou d’un simple burger. Pour avoir une idée plus précise, vous pouvez consulter le menu en ligne.

Chaises hautes et/ou «rehausseurs»: Non. Il s’agit de tables de pique-nique alors on traîne avec nous notre petit rehausseur portatif. (Et on n’oublie pas qu’il n’y a pas de salle à manger intérieure, donc cela peut être problématique en cas de pluie.)

Tables à langer: Non, toilettes chimiques sur les lieux.

On y revient avec les enfants? Oui!

NOTRE COTE:

fabuleux-840

Heures d’ouverture: durant la période estivale, généralement de mai à la mi-octobre (pour plus d’informations, vous pouvez consulter la page Facebook de Red’s Eats)

Réservations: Impossible

Menu pour enfant : Oui, avec un petit jouet surprise (mais même sans avoir commandé quelque chose pour lui, on a donné une petite figurine de baleine à fiston)

Prix : Autour de vingt ou vingt-cinq dollars par personne. C’est un peu cher pour un pique-nique, mais ça en vaut tellement la peine!

Chaises hautes: Non. L’espace et le nombre de tables est très limité, mais il y a toujours de la place sur le gazon, près de la rivière. (Encore une fois, il n’y a pas de salle à manger intérieure donc cela peut être problématique s’il pleut.)

Tables à langer: Non. Toilettes publiques aux alentours.

On y revient avec les enfants? Oui! Par contre, si l’on manque de temps ou l’on veut éviter de faire la file, on peut aussi essayer Sprague’s Lobster, sur le quai, de l’autre côté de la rue, qui offre un menu similaire, des homards entiers, moins d’attente et des chaises hautes en prime.

NOTRE COTE :

fabuleux-840

POUR EN SAVOIR PLUS:

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s